• Accueil
  • Notre entreprise
  • Nos catamarans
  • Nos deriveurs
  • Nos Foilers
  • La Team ERPLAST
  • Nos partenaires
  • Actualités
  • Contact

Pour être performant, un dériveur ou un habitable doit être entretenu. Une réparation ou une maintenance régulière est donc nécessaire pour empêcher les fuites et autres problèmes qui viendraient affecter votre manœuvrabilité et votre vitesse. Voici quelques conseils pour préparer votre dériveur ou son habitable pour la prochaine régate.

 

Le nettoyage du bateau

Un grand nettoyage du bateau est essentiel avant de passer aux opérations suivantes. En effet, cela permet d’identifier en avance tous les points du bateau à réparer. Dans ce sens, il faut insister sur : le (ou les) appendices, l’accastillage et le gréement principalement.

D’autre part, il faut aussi s’assurer que tous les accessoires ainsi que toutes les parties non structurelles du bateau fonctionnent bien. On parle ici des petites pièces que l’on oublie souvent : les poulies, les winches, les bagues, etc.

 

Le checking des voiles, du mât et du gréement

Bien entretenir les voiles, le mât et le gréement est essentiel si l’on ne veut pas avoir de complications pendant la régate. Concernant les voiles, vous devez vérifier son état en général, mais aussi : les lattes, les œillets, les fixations ainsi que la ralingue. Le mât et le gréement doivent aussi bien être bien entretenus pour réduire le risque de démâtage et éviter les casses. Pour cela, vous pouvez :

  • Vérifier l’état général du mât et du gréement et passer aux réparations (si le besoin se fait sentir)
  • Vérifier les fixations, la tension…
  • Contrôler minutieusement l’état des barres de flèche, des rivets ainsi que des ferrures
  • Contrôler les haubans et l’étai afin de détecter les points d’usure

 

Les entretiens à faire au niveau de la coque du bateau

Avant la saison des régates, il est très important de vérifier l’état de la coque du bateau. La carène ainsi que la proue à la poupe ont toutes besoin d’être contrôlées, réparées et poncées. Ainsi, vous devez songer à :

  • Faire un nouveau antifouling
  • Vérifier l’arbre ainsi que les joints de l’hélice
  • Remplacer les anodes de zinc
  • Vérifier les pièces de fixations, la quille, le safran, etc.
  • Réparer les grosses rayures notamment à la proue et à la poupe du bateau, ou encore sur les plages arrière.
  • Vérifier les vide vite

Après la période de repos de votre catamaran de sport, nous vous conseillons de nettoyer au moins la ligne de flottaison afin d’éviter que des algues ne se développe sur votre coque et ne viennent freiner votre course.

Le matériel de sécurité

Pour optimiser votre sécurité à bord de votre dériveur lors de votre prochaine régate, nous vous conseillons de vérifier l’étanchéité de la coque ou des coques de votre bateau. Vérifiez l’emplanture de mât, des fissures peuvent être signe d’un entretien à faire.

Pour la sécurité d’un habitable vous vérifierez le bon fonctionnement de l’avertisseur sonore. Vérifiez la présence de l’écope ainsi que de la pompe à main, vous pourriez en avoir besoin pendant l’épreuve.

Pensez également à votre harnais ainsi qu’à un gilet de sauvetage lorsque vous serez à bord de votre embarcation.

 

 

Quel que soit la taille de votre support, dériveur ou quillard, la qualité de votre accastillage est primordiale : ainsi, choisissez un équipement résistant et performant qui n’alourdira pas votre voilier pour vous permettre d’être performant lors de votre prochaine régate à bord de votre dériveur.