• Accueil
  • Notre entreprise
  • Nos catamarans
  • Nos deriveurs
  • Nos Foilers
  • La Team ERPLAST
  • Nos partenaires
  • Actualités
  • Contact

Quelle est la meilleure allure en voile ?

par | Déc 21, 2022

L’allure est par définition l’angle entre l’axe du vent et le voilier. Ainsi, elle correspond à son orientation par rapport au vent. Contrairement à ce que la plupart des gens pensent, il ne s’agit pas de sa vitesse. Elle est définie en fonction de l’angle effectué par le bateau avec le lit de vent. Dans cet article, nous allons vous faire découvrir différentes allures et vous présenter quelle est la meilleure allure en voile.

 

Le largue pour une meilleure progression du voilier

Le largue est certainement la meilleure allure en voile. De nombreux marins s’accordent à le dire. Rapide, cette allure est parfaite pour les amateurs de vitesse. À cette allure, votre foiler progresse à 120° vous permettant de surfer paisiblement sur une vague. En effet, les vagues viennent principalement de l’arrière de votre voilier.

Cette allure en voile a l’avantage de combiner la vitesse du voilier à celle de la vague. Ajoutée à cela, elle permet au vent d’exercer sa force dans l’axe du voilier, favorisant son accélération. Notons que le grand largue se positionne à 150°. À la différence du largue, sa vitesse est généralement plus lente. Dans cette allure, il est difficile de barrer correctement.

 

Le travers pour un maximum de confort

Si vous cherchez à naviguer confortablement, nous vous conseillons d’essayer le travers. Le bateau se positionne à 90°. Comme son nom l’indique, le vent vient par le travers de votre catamaran. Cette allure entre dans la catégorie des allures portantes. Elle vous permet d’envoyer un spi ou un gennaker en fonction des voiles disponibles à bord.

Cette allure en voile séduit par le niveau de stabilité et de confort qu’elle offre. Le voilier reste calé par le vent lui permettant de ne pas trop gîter. Il ne roule pas puisque les vagues viennent, en principe, de côté. Elle promet également une bonne vitesse, mais bien moins que le largue.

 

Le bon plein pour une manœuvrabilité optimale

Dans cette allure, votre dériveur se positionne à 60°. Légèrement plus confortable et rapide comparé au près, elle garantit une certaine stabilité à votre voilier. En effet, le bateau gîte bien moins, se redresse et s’écarte généralement des vagues ou du lit de vent. Résultat, les voiles ont tendance à se choquer.

Quoi qu’il en soit, elle constitue un meilleur compromis que « le près » en termes de vitesse. Parmi les allures en voile, le bon plein vous assure un maximum de manœuvrabilité. Ainsi, si vous souhaitez ralentir votre monocoque, vous n’avez qu’à choquer. Pour accélérer, vous bordez simplement.

Le vent arrière pour une séance de bronzage

De par le nom de cette allure, le vent arrive par l’arrière de votre foiler (à 180°). Le vent arrière est particulièrement lent. A cet angle, le bateau ne pourra pas dépasser le vent, mais avance à sa vitesse. Nous le conseillons à tous les navigateurs de plaisance.

Il importe de préciser aussi que le vent arrière est souvent sujet au roulis rendant la barre difficile à maîtriser. D’ailleurs, les écoulements des voiles ne sont pas laminaires. Ainsi, vous devez vous efforcer de ne pas vous laisser embarquer par une vague. À cette allure, le risque d’empannage est assez élevé pouvant vous exposer à des coups bômes.

 

Nos autres articles

Différences entre l’OPTILENE et le FUGU

Différences entre l’OPTILENE et le FUGU

Depuis sa création, ERPLAST a toujours conçu des bateaux, des voiliers et notamment des dériveurs haut de gamme pour la pratique de la voile légère en compétition. L’OPTILENE et le FUGU sont tous...

lire plus