• Accueil
  • Notre entreprise
  • Nos catamarans
  • Nos deriveurs
  • Nos Foilers
  • La Team ERPLAST
  • Nos partenaires
  • Actualités
  • Contact

Naviguer en solitaire vous fait peur ? Pourtant, ce type de navigation n’est pas aussi compliqué que vous le pensez. Vous devez juste vous organiser à bord d’un voilier et apporter quelques équipements qui vous faciliteront la vie tout au long de votre navigation. Si d’habitude vous naviguez en équipage, avec vos amis ou votre famille, il peut arriver un moment où vous serez contraint de faire de la voile tout seul. Dans cet article, découvrez nos meilleures astuces pour naviguer seul avec un voilier.

Prévoyez vos besoins éventuels à bord du voilier

Vous devez organiser le bateau et prévoir un équipement adapté. En fait, naviguer seul signifie plus que naviguer avec un équipage. Il faut prévoir son voyage, les manœuvres de changement de voiles, d’enroulement, les manœuvres de bord.

Lorsque l’on est seul, il vaut aussi la peine d’anticiper les petites réparations qui peuvent avoir de lourdes conséquences. Finalement, il est important de bien gérer ses efforts, éventuellement pour ceux qui naviguent quelques jours et dorment la nuit.

Facilitez le déplacement sur le pont

Quand on est seul à bord d’un voilier, se promener sur le pont n’est pas plus dangereux qu’en équipage. Mais les chutes depuis le pont du voilier peuvent être catastrophiques. Il est très compliqué, voire impossible, de remonter sur le bateau si vous tombez à l’eau. Par conséquent, les lignes de vie sont cruciales. Cependant, elles ne servent à rien si vous ne les utilisez pas bien…

L’enrouleur de génois est très utile pour éviter certaines manœuvres. Il permet de gérer son bobinage depuis le cockpit et de réduire dans une certaine mesure sa surface. Pour ce qui est de la réduction ou de l’affalage des voiles, vous pouvez penser au lazy-jack et au lazy-bag. Leur avantage est que la grand-voile peut être guidée vers la bôme lorsque la grand-voile est affalée. Cependant, s’il est pratique de ne pas laisser la voile s’étendre jusqu’au roof et au pont, elle peut parfois se coincer dans le lazy jack.

Rangez le cockpit de votre voilier

Il est conseillé d’utiliser des cockpits pas trop larges. Ils vous permettent de tout garder à portée de main sans avoir à beaucoup vous déplacer pour effectuer les manœuvres.

Évitez également d’aller trop souvent sur le pont. C’est pourquoi toutes les manœuvres doivent être ramenées au cockpit, des balancines et des drisses jusqu’au hale-bas et point d’enroulements. En ce qui concerne les points d’enroulements ou les prises de ris, choisissez un système de prise de ris automatique pour un montage facile et un bon fonctionnement.

Vérifiez vos équipements de sécurité

Que vous soyez seul sur le bateau ou responsable du bateau et de votre famille, prenez soin de vous. En cas d’accident, votre bateau ne pourra pas vous retrouver en mer, ni votre conjoint.

Par conséquent, les gilets de sauvetage sont indispensables. Les modèles actuels sont de plus en plus ergonomiques et faciles à porter. En plus des gilets, pensez aussi à vérifier les harnais. Les nouvelles ceintures de sécurité sont également plus discrètes et plus légères qu’auparavant. Il faut savoir que dans certains pays, gilets et harnais sont obligatoires. Faites attention à votre sécurité !

N’oubliez pas votre petit équipement personnel

L’équipement du poste de pilotage est important. Avoir tout sous la main est essentiel. Des poches de cockpit permettent de ranger sandwichs, eau, livres, crème solaire et… GPS et VHF. En cas d’urgence, vous n’avez pas à descendre à la table à cartes pour voir votre position ou passer un appel téléphonique. Le GPS, portable, étanche et rechargeable, est la meilleure solution, même à l’ère des applications Smartphone et tablette. Côté confort de navigation, chacun a son organisation. Ajustez votre bateau ou trouvez du matériel de navigation sur mesure.

Vous savez désormais comment naviguer seul en voilier dans de bonnes conditions. Découvrez dans un de nos articles, comment dorment les skippers.