• Accueil
  • Notre entreprise
  • Nos catamarans
  • Nos deriveurs
  • Nos Foilers
  • La Team ERPLAST
  • Nos partenaires
  • Actualités
  • Contact

Le dériveur est un bateau monocoque généralement utilisé pour le plaisir de l’apprentissage jusqu’à la régate. Ce voilier monocoque possède un plan antidérive rétractable qui permet au bateau de résister à la dérive. Il possède une surface portante qui reste immergée pour plus de stabilité une fois en mer. Le dériveur peut alors facilement résister au dérapage souvent causé par une rafale de vent. La dérive permet au dériveur de remonter le vent en effectuant de multiples enchainements de virements de bords afin de former une trajectoire en zigzag et ainsi avancer. Le virement de bord est également appelé le louvoyage. Mais alors, comment effectuer un virement de bord sur un dériveur ? 

Les étapes pour virer de bord 

Avant d’effectuer un virement de bord sur un dériveur, il faut au préalable être près ou près serré en recherchant la limite de fasseyement avec le point d’écoute de la grande voile. Il faut également avoir suffisamment de vitesse. 

Voici la marche à suivre pour réussir à virer de bord avec un dériveur : 

  1. Il faut se rapprocher de plus en plus du vent. De ce fait, les voiles doivent être beaucoup plus bordées pour que le vent puisse s’écouler de part et d’autre des deux voiles. 
  2. Ensuite, le barreur doit lofer afin de trouver le vent. 
  3. Une fois que la voile d’avant commence à fasseyer, l’équipier de voile qui est placé à l’avant du bateau doit la récupérer de l’autre côté avec la contre-écoute pour la border aussitôt.  
  4. Cette étape reste optionnelle, mais est tout de même importante pour éviter une perte de vitesse au moment du virement de bord. Pendant que l’équipier de la Grande Voile sur-borde la grande voile durant l’auloffée du barreur, il peut un tout petit peu choquer l’écoute pour faciliter la relance du bateau. 
  5. Le barreur doit stabiliser son allure au même moment que ses équipiers ajustent les réglages des voiles. 

Les références de dériveurs de chez ERPLAST 

ERPLAST est une entreprise de construction française de bateaux qui emploie une équipe passionnée et compétente depuis 1983. Erplast possède deux grandes références de dériveurs que vous pouvez d’ailleurs consulter sur notre site. 

  • OPTILENE 

L’OPTILENE est le bateau-école le plus vendu en France, construit par ERPLAST pour l’apprentissage de la voile en toute sécurité, dès les plus jeunes âges. Le bateau préféré des écoles de voile offre une grande liberté de mouvement qui permet aux débutants ainsi qu’aux experts de retrouver le plaisir de naviguer sur un monocoque.  

Il possède un puits de dérive très bas, un volume intérieur spacieux, un liston élargi et un système auto-videur. De plus, l’OPTILENE est fabriqué en polyéthylène pour un minimum d’entretien.  

  • FUGU 

Fugu est un dériveur monocoque champion du monde et au palmarès bien rempli, construit par ERPLAST. Ce voilier est un Optimist qui répond au cahier des charges IODA. 

L’équipe ERPLAST et son palmarès 

Le FUGU by ERPLAST est le dériveur des champions. Ce dériveur d’ERPLAST enchaine les victoires : champion de France, champion de Belgique, champion d’Allemagne, champion d’Europe et même champion du monde. Vous pouvez consulter les prestations exceptionnelles à bords du FUGU ainsi que les interviews de l’équipe ERPLAST sur notre site.